L’Université des initiatives
technologiques innovantes

Mot du recteur

Fondée en 1988 et installée sur une superficie de près de quarante-cinq mille m2, l’Université INUKA a actuellement 28 ans. Elle est une institution de confession évangélique. Reconnue par le Ministère de l’Éducation nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), elle se caractérise surtout par : des formations de qualité, des programmes de formations à l’étranger, de la recherche, des relations avec d’autres institutions universitaires, des organismes internationaux et la recherche d’emploi pour ses étudiants et l’innovation scientifique et technologique.

Des formations de qualité

L’institution offre trois types de formation : la formation graduée, la formation post-graduée et la formation continue.

La formation graduée est contrôlée par ses trois principales facultés, à savoir la Faculté des Sciences Administratives et Économiques (FSAE), la Faculté de Génie et des Nouvelles Technologies (FGNT) et la Faculté des Sciences religieuses, de l’Éducation et de Psychologie (FSREP). Chaque Faculté comporte 3 ou 4 départements à partir desquels la formation est dispensée. Ainsi, la Faculté des Sciences Administratives et Économiques (FSAE) détient 3 départements (les sciences de gestion, les sciences comptables et les sciences économiques), La Faculté de Génie et des Nouvelles Technologies (FGNT) 4 départements (les sciences informatiques, le Génie civil, le Génie électronique et l’architecture) et la Faculté des Sciences religieuses, de l’Éducation et Psychologie (FSREP) 4 départements (Sciences de l’éducation, Théologie évangélique, Éducation chrétienne et Psychologie.

L’Université INUKA détient depuis plusieurs années deux programmes de maitrise, l’un en gestion financière qui a été mis en place en partenariat avec l’Université Montesquieu Bordeaux IV (France) et l’autre en informatique qui est organisé en lien avec le Canada.

L’Université INUKA organise, durant toute l’année académique, des séminaires et des conférences au profit non seulement des étudiants mais aussi des gens de la communauté, bien que ces derniers ne font pas partie de l’institution universitaire. Ces activités sont coordonnées par la Direction des Affaires Extra-Académiques (DAEA). D’une façon générale, les séminaires et/ou conférences sont animées par des professeurs, des experts ou des spécialistes haïtiens et/ou étrangers. Les domaines qui sont les plus touchés sont : la méthodologie, le marketing, la gestion, l’entreprenariat et la fiscalité, etc.

Tout cela rend les étudiants très compétitifs sur le marché du travail et de l’emploi dans le pays

Des programmes de formation à l’étranger

Les étudiants en Maitrise partent au moins deux fois par année à l’étranger suivre certains cours qui ne sont pas dispensés en Haïti. Ils s’en vont particulièrement en France et en République dominicaine. Ces cours sont surtout en relation avec le programme de maitrise en gestion financière et celui d’informatique de gestion comme susmentionné.

De la recherche

Un autre grand point fort de l’Université INUKA est la recherche. La recherche joue un rôle très important à l’Université INUKA, qu’il s’agisse de la recherche fondamentale ou de la recherche appliquée. Ainsi, trois grandes recherches ont déjà été réalisées par l’institution : «Le marché de l’emploi en Haïti», «Le Dictionnaire de développement» et «Haïti, gouvernance et citoyenneté». Les deux premières l’ont été par l’institution universitaire tout seul, tandis que la troisième a été menée de concert avec deux universités dont l’une en Amérique du Nord (l’Université du Québec à Montréal –UQAM) et l’autre par une université qui provient de l’Europe (l’Université Victor Segalen Bordeaux 2). Celle-ci a été financée par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) dans le cadre du Programme de Coopération Scientifique Interuniversitaire (PCSI).

Contacts avec des Universités étrangères et des organismes internationaux

L’Université INUKA est en contact avec plusieurs universités étrangères. Certaines sont d’origine nord-américaine et d’autres européenne. Elle est aussi en lien permanent avec des organismes de financement. Par ces contacts, elle aide chaque année ses étudiants finissants et ses licenciés à trouver des bourses d’études pour la maitrise et le doctorat.

L’Université INUKA est également membre fondateur de la CORPUCA (Conférence Régionale des recteurs, présidents et Directeurs d’Institutions dans la Caraïbe). La CORPUCA est un forum d’échanges, de concertation et d’initiative entre les responsables des universités de son réseau.

L’emploi pour ses étudiants

L’Université INUKA, à travers le Service Stage, Placements et Bourses, aide les étudiants finissants et ses ressortissants à s’insérer petit à petit dans le marché du travail. Elle aide certains à trouver de l’emploi grâce à ses entreprises et institutions partenaires qui évoluent tant dans la fonction publique que dans l’administration privée; elle aide d’autres à mettre en place leur propre entreprise via son programme d’incubateur d’entreprises qu’elle a mis en œuvre depuis un certain temps. Ainsi, on retrouve ses étudiants tant dans les institutions publiques que dans les institutions privées, les ONG et les Organismes internationaux qui travaillent en Haïti.

L’innovation scientifique et technologique

L’Université INUKA, depuis un certain temps, conçoit et met en œuvre des projets scientifiques et technologiques innovants. Parmi ses dernières réalisations figurent : INUKA PHONE, PANELEC, EDUCASOFT et CHAMONOR. L’ensemble de ses activités sont réalisées par les étudiants. En ce sens, elle fait partie désormais des meilleures institutions universitaires du pays,, en contribuant surtout à faire avancer la science et la technologie et à la modernisation de la société.

L’Université INUKA pour une autre Haïti

L’Université INUKA travaille également en vue d’une autre Haïti, c’est-à-dire qui soit développée et meilleure, en d’autres termes, qui soit plus juste et plus équitable. C’est pourquoi elle intervient également dans le domaine du développement. Ainsi, via le programme baptisé PEDEL (Programme de Développement Économique Local), il intervient auprès des communautés défavorisées de trois grandes villes du pays : Les Cayes, les Gonaïves et Jérémie. Il intervient particulièrement dans le développement local, en les aidant à se prendre en charge, surtout du point de vue économique.

Maintenant il ne me reste qu’à souhaiter à toute la communauté universitaire (étudiants, professeurs, cadres et personnel administratif) une excellente besogne.

Rév. Pasteur Anténor GABAUD Recteur
Abonnez-vous à la newsletter

Merci pour votre inscription à notre newsletter!